bandeau
Fédération Française de Tir

 

logo
Connections au compte faceboock du club

Historique du club

logo

Dans la moitié du 19ème siècle, l'état a créé, sous le patronage de l'armée, des stands de tir dans toute la France. Il s'agissait de promouvoir le tir militaire dans un esprit de revanche afin de reprendre l'Alsace et la Lorraine à l'Allemagne.

L'armée fournissait les armes et les munitions ; comme un peu en Suisse actuellement. Il y avait un stand à Aurillac et de nombreux autres dans le Cantal... puis cette pratique est tombée en désuétude après le deuxième guerre mondiale.

Il y a un peu plus de quarante-huit ans, le 17 octobre 1970, naissait la Société de Tir d'Aurillac (STA). Elle était située dans une carrière aux abords de la ville d'Aurillac. Le premier président fut une dame : Madame Marie-Antoinette FEL. Se sont succédés depuis Messieurs ou dames sans distinction.

Les Présidents depuis 1970

Octobre 1970 à octobre 1973: Mme Marie-Antoinette FEL
Octobre 1973 à octobre 1975: Mr CHARPENTIER
Octobre 1976 à octobre 1984: Mr Claude LAFEUILLE
Octobre 1984 à octobre 1986: Mr André AURIOL
Octobre 1986 à octobre 1990: Mr Jean BOUTRIN
Octobre 1991 à octobre 1993: Mr Jean-François MONTARNAL
Octobre 1993 à octobre 1995: Mme Catherine MONTARNAL
Octobre 1995 à octobre 1997: Mme Monique BOYARD
Octobre 1997 à octobre 1999: Mr Pierre ESTIVAL
Octobre 1999 à octobre 2000: Mr Jérome GIOLAT
Octobre 2000 à octobre 2011: Mr Pierre BOISSET
Septembre 2011 à ce jour: Mr Patrick BOUTAL

A l'heure actuelle, la société de tir compte 170 licenciés. Elle anime une école de tir dont plusieurs jeunes ont disputé les championnats de France. Chez les adultes, dans le passé et actuellement les titres départementaux et régionaux sont pas rares. Ils sont même fréquents chaque année, ainsi que de trés bons classement aux championnats de France, et enfin une dame, a décroché le titre national au pistolet à plus de 60 ans. Bien sur pour cela il faut de la rigueur, de la maîtrise de soi et une grosse dose d'entraînement. A qui le tour ?

Voici l'histoire d'un sport où l'on devient calme par nécessité, et où la convivialité est de rigueur. il n'y a pas de sexe prépondérant dans ce sport. On adhère à ce sport après avoir essayé et seulement si on y trouve du plaisir